Camille Arambourg

CAMILLE ARAMBOURG

(1885-1969)






Si de grands sites préhistoriques ont fait la renommée de Camille Aramboug à l’instar des gisements préhistoriques de Tighennif, de Sidi Abderrahmane, de l’Ain Hanech, ou d’Afalou Bou Rhummel, il fut d’abord un paléontologue et un géologue spécialisé dans les terrains fossilisés du Miocène, du Pliocène puis du Plio-Pléistocène. Car avant même d’adhérer pleinement à l’idée de prospecter des sites archéologiques, c’est plutôt la curiosité des métiers issus des sciences naturelles qui le poussa à aller au delà de la simple découverte de fossiles. Et pourtant cette orientation n’aurait pu se concrétiser si un jour ses parents ne l’auraient pas sollicité pour trouver une meilleure solution à leurs vignobles mal irrigués, lui l’agronome fraichement diplômé de l’Institut agronomique de Maisons Carrées, situé dans les faubourgs Est de la ville d’Alger.



Les écrits sur l'auteur

Hadjouis D. 2006. Camille Arambourg, le dernier des encyclopédistes naturalistes du XX ème siècle. Plastir, Revue transdisciplinaire de Plasticité humaine, n° 4, 1-12 p.

Hadjouis D. 2010. La paléontologie des Vertébrés du Nord de l'Afrique à travers les recherches de Camille Arambourg : Historical Biology,Taylor and Francis, London : pp. 1-15.

Hadjouis D. 2012. Camille Arambourg. Un paléontologue, de l'Algérie à l'Afrique profonde. Préface Yves Coppens, Eds L'Harmattan, Collection Un acteur de la science, 239 p.

Hadjouis D. 2018. Camille Arambourg, Among the fossils of Algeria, International Review of Science, Vol. 4, N° 1

Hadjouis D. 2018. Camille Arambourg (1886-1969), Encyclopedia Universalis, pp. 256-258.

Hadjouis D. 2021. Camille Arambourg (1885-1969), paléontologue et préhistorien, In. F. Djindjian, Historiographie, actes du Congrès de l'UISPP 2018, Sorbonne Université, Archeopress.